titre donné à l’abbé du monastère de Tashilhunpo, au Tibet, reconnu comme la réincarnation d’un disciple de Tsongkhapa, le fondateur de l’école Gelugpa. Les panchen-lamas sont traditionnellement les précepteurs des dalaï-lamas. Le personnage est désormais l’objet d’un enjeu politique de taille puisque le gouvernement chinois a enlevé en 1995 le 11e panchen-lama, qui venait d’être reconnu par le dalaï-lama à l’âge de six ans, pour introniser à sa place un autre enfant.


Voir le glossaire