le mot apparaît dès les débuts de l’islam pour désigner un souverain « bien dirigé » par Dieu, attendu pour restaurer l’islam primitif et réparer les injustices perpétrées par ses prédécesseurs. Peu à peu l’attente de la venue d’un tel personnage prit une coloration eschatologique, c’est-à-dire relative à la fin des temps. Cette figure est particulièrement importante pour les groupes chiites mais elle existe également chez les sunnites.


Voir le glossaire